Articles avec le tag ‘Anthology of myths’

An Anthology of myths, Legends and Folktales from Cameroon. Storytelling in Africa

A la suite des folkloristes qui ont étudié les contes africains dans leur spécificité, l’auteur revient ici dans une démarche originale qui permet une meilleure lisibilité des contes à travers une rigoureuse classification qui a donné lieu à une analyse très éclairante. Les résultats de cette étude sont bien pertinents sur la littérature orale camerounaise, ce pays qui est considéré comme une Afrique en miniature. Chercheurs en études africaines, philosophes, sociologues, théologiens, anthropologues, didacticiens trouveront dans cet essai un viatique pour comprendre la culture africaine dont la complexité est souvent source de plusieurs incompréhensions.

 

This book is an invaluable contribution to the study of the issues raised by the existing oral traditions such as myths, legends and folktales in a changing historical context in Africa. Unlike other publications on folklore, this book illuminates for the reader the complex and rich performance contexts of the oral narratives in Subsaharan Africa. The study of the narrator, the narrative pattern, the audience interaction and details about the language, the setting, date and time of the performance of each tale is very important and helps to recreate the atmosphere of live performance. Though translated into English, the author has made an effort to give to the oral narratives an indigenous flavor. The tales are divided into categories, such as origin stories, stories about men and women, trickster cycles. Strongly recommended for Africanists, educationists, those interested in women’s studies and the question of cultural identity, sociologists, literary critics, and students and teachers of African literature.

An Anthology of Myths, Legends and Folktales from Cameroon. Storytelling in Africa. (essay)

Lewiston: The Edwin Mellen Press, 1997

ISBN 0-7734-8514-7

ISBN 0-88946-725-0

www.mellenpress.com

 

Lire la suite de cette entrée »

Proverbes africains

La honte tue souvent plus vite que la maladie et l’épée.

Un vieux, même assis voit mieux et loin qu’un jeune debout.

Un baobab ne tombe point sans entraîner dans son sillage des collatéraux.

Si le chien aboie, ce n’est pas parce qu’il est fort, mais parce qu’il a peur.

Quand tu sais que ton voisin est voleur, confie lui tes économies. Tu seras à l’abri.

Le vendeur de chien dit toujours que son chien chasse tout, même l’épervier et la mouche.

Si un jour tu trouves un orphelin dodu sache que la cuisine de ses tuteurs était mauvaise.

Si tu fends la kola dans la poche tu enterreras seul ta mère.

Un bébé qui ne pèse pas lourd trouve toujours quelqu’un pour le porter.

Le rat palmiste ne raconte pas les ténèbres.

Celui qui a tué la perdrix se couche avec la perdrix.

On dépèce le varan au sommet de la colline.

On ne choisit pas la semence dans le grenier d’autrui.

La petite marmite qui va d’étagère en étagère ne tarde pas à se casser.

On ne cache pas sa nudité lorsqu’on accouche.

C’est l’eau qui lave le poisson qui le prépare finalement.

Que les buffles forment leur groupe et les éléphants le leur.

Le pardon est allé prendre l’éléphant au fond du fleuve.

Quand la pluie retourne chez elle, elle insulte l’anus de sa mère.

La parole court plus vite que la lance.
Mots clés