Communications – Listing

1. Congrès internationaux avec comité de lecture

  • Congrès de l’ISOLA (International society for oral literature in Africa) 10-12 Juillet 2002, Université de Savoie, Chambéry, France.
    Comunication lue : « Poétique de la figuration et satire sociale : le cas du Mbooku poésie peule du Nord-Cameroun »
  • Xème congrès de la Fédération Internationale des Professeurs de Français (FIPF), Paris, Palais des Congrès, 17-21 juillet 2000.
    Communication lue : « L’actualité du français dans le contexte multilingue au Cameroun : Intégration et dialogue »
  • Épopées de l’Afrique de l’Ouest, Épopées médiévales d’Europe. Colloque organisé conjointement par l’IFAN, l’Université Cheikh Anta Diop, et la coopération française. A Dakar du 18-25 novembre 2000.
    Communication lue : « L’épopée Ndzana Nga Zogo dans la typologie du mvet en Afrique centrale »
  • Continental North-South and Diaspora Connections and Linkages, 25ème Colloque organisé par African Literature Association (ALA) à Fès, Maroc, 10-13 Mars 1999.
    Communication lue : « African literature in Education : History and Mother Tongues across the curriculum »
  • « The Performer-audience inter-action in the storytelling event in Africa: Exploring the dramatisation process in African orature » communication lue au Colloque Africa and Diaspora: Holistic realities à Washington D.C. du 1 –3 mai 1997, U.S.A.
  • « La formation des Professeurs de Français dans un contexte multilingue à la veille du XXIème siècle : le cas de l’École normale supérieure du Cameroun » communication lue au IXème Congrès Mondial de la Fédération Internationale des professeurs de Français, Kanda-Surugadaï, 2-1-19 Chiyoda-ku, Tokyo, Août 25-31, 1996 Japon
  • « African Systems of Writing : the Case of Shümon in Cameroon »; Communication lue dans la session 7, 2 African Languages and/or literatures; le 30 Mars, 1996, à la conférence annuelle de African Literature Association, State University of New York at Stony Brook du 27 au 30 Mars, Stony Brook. U.S.A.
  • « Femmes du Grassland Camerounais, Chantres de la vie », communication lue à Fordham School of Law, à la Conférence Création et Réalité d’Expression Française organisée par la Société des Professeurs Français et Francophones d’Amérique à Fordham University, du 22 au 23 Mars, 1996, New York. U.S.A.
  • « Bilingualism and socio-cultural realities in Cameroon »; Communication lue au XII Congress of Cross-Cultural Psychology, Universidad Publica de Navarra, Juillet 1994, Iruna-Pamplona. Espagne
  • « Traditions orales et écriture chez Calixthe Beyala » Communication lue au Colloque, Continental, Latin-American and Francophone « Women Writers », Wichita State University, Wichita, Avril, 1994. U.S.A.

2. Congrès nationaux avec comité de lecture

  • « L’humour et la réécriture du discours socio-politique au Cameroun » Communication lue au 6èmes Rencontres théâtrales Internationales du Cameroun. Ydé, 15-16 novembre 2000. Centre culturel français de Yaoundé. Organisé par le Ministre de la culture, la coopération française et l’UNESCO
  • « De la célébration de la parole au pacte de sang ou l’idée de l’alliance chez les Négroafricains » ; Communication lue au Congrès Œcuménique sur le Dialogue Juifs, Chrétiens et Musulmans, organisé par l’Association Œcuménique des Théologiens Africains sur « Moïse l’Africain : l’homme du Monothéisme, de l’Alliance et de la Loi », Février 1995, Cameroun.
  • « L’Europe à l’assaut de l’Afrique dans Demain est encore loin de Victor Bouadjio » Communication lue au colloque L’Europe et l’Afrique au XXème siècle, Université de Yaoundé I, Décembre 1994. Cameroun.

3. Communications diverses

  • « Les années 90, une décennie pour réaliser l’impossible : la responsabilité de l’Europe envers l’Afrique ». Conférence donnée au Relais de Ménilmontant, 85 bis rue le Ménilmontant, Paris 20ème, à l’invitation de l’Association cultures sans frontières, avec la participation de Francis Bebey et Paul Dakeyo. 25 mai 1998.
  • « Le Shümom et le Shüpamom dans la vie du peuple Bamoun aujourd’hui : enjeux défis » Communication lue au Festival du Nguon du peuple Bamoun à Foumban. 15 décembre 1998.
  • Modérateur de la table ronde sur la critique littéraire portant sur Littératures et Sciences humaines rassemblant Bernard Mouralis, Romuald Blaise Fonkoua et Comlan Deh Prosper. A l’ENS de Ydé le 29 janvier 1999.
Proverbes africains

La honte tue souvent plus vite que la maladie et l’épée.

Un vieux, même assis voit mieux et loin qu’un jeune debout.

Un baobab ne tombe point sans entraîner dans son sillage des collatéraux.

Si le chien aboie, ce n’est pas parce qu’il est fort, mais parce qu’il a peur.

Quand tu sais que ton voisin est voleur, confie lui tes économies. Tu seras à l’abri.

Le vendeur de chien dit toujours que son chien chasse tout, même l’épervier et la mouche.

Si un jour tu trouves un orphelin dodu sache que la cuisine de ses tuteurs était mauvaise.

Si tu fends la kola dans la poche tu enterreras seul ta mère.

Un bébé qui ne pèse pas lourd trouve toujours quelqu’un pour le porter.

Le rat palmiste ne raconte pas les ténèbres.

Celui qui a tué la perdrix se couche avec la perdrix.

On dépèce le varan au sommet de la colline.

On ne choisit pas la semence dans le grenier d’autrui.

La petite marmite qui va d’étagère en étagère ne tarde pas à se casser.

On ne cache pas sa nudité lorsqu’on accouche.

C’est l’eau qui lave le poisson qui le prépare finalement.

Que les buffles forment leur groupe et les éléphants le leur.

Le pardon est allé prendre l’éléphant au fond du fleuve.

Quand la pluie retourne chez elle, elle insulte l’anus de sa mère.

La parole court plus vite que la lance.
Mots clés