Publications

1. Ouvrages

  • Les Merveilleux récits de Tita Ki, Yaoundé, CLE. 2001
  • Parlons Bamoun, Paris, L’Harmattan, 2001
  • Les Nouveaux défis de la littérature orale africaine. Ndzana Nga Zogo, Problématique d’une conciliation du réel et l’irréel, Yaoundé, Presses universitaires de Ydé ; 1999
  • An Anthology of myths, Legends and Folktales from Cameroon. Storytelling in Africa, Lewiston: The Edwin Mellen Press; 1997
  • Les sociétés secrètes dans la littérature camerounaise le cas des Bamoun . 2. vol., Lille. ANRT. 1990

2. Articles publiés dans les revues avec comité de lecture

  • « XXème siècle : L’Afrique dans les romans de jeunesse édités en France. » in Takam Tikou , n° 10, Mars, 2003, France, pp.46-48.
  • « Ndzana Ngazogo dans la typologie du mvet en Afrique centrale » in Littérales n° 29 , Novembre, France, 2002
  • « L’actualité du français dans le contexte multilingue au Cameroun : intégration et dialogue » in Revue des Professeurs de français d’Afrique et de l’Océan indien , Juillet 2000, pp. 12-13
  • « L’Europe à l’assaut de l’Afrique dans Demain est encore loin de Victor Bouadjio » in Ecritures VII, 1997. Revue du Département de Français, Faculté des Arts, Lettres et Sciences Humaines, Université de Yaoundé I, pp 291-306
  • « Mona Latif Ghattas : Écrivaine de l’exil », Études francophones , Vol. XI, n°1 printemps 96, pp. 71-82, Revue du Conseil International d’Études Francophones (CIEF), University of Southwestern Louisiana. Juin 96. U.S.A.
  • « Calixthe Beyala : entre le terroir et l’exil », French Review , Volume 69, Number 4 pp 605-615, March, 1996 ; Journal of the American Association of Teachers of French, University of Illinois, Urbana-Champaign. U.S.A.
  • « Poésie orale et expression du quotidien en Afrique noire », Francographies, Revue de la société des Professeurs Français et Francophones d’Amérique, pp 57-79, Mars 1996, Fordham University, New York. U.S.A.
  • « A la découverte du Shümom du Roi Njoya : une écriture authentiquement africaine » Syllabus, Journal de l’Ecole Normale Supérieure de Yaoundé ; Université de Yaoundé I, vol I n° 4 1994, pp 234-259. Cameroun
  • « Musique, chanson et réalités sociales dans l’univers francophone, « Francographies » ; 1993, pp 217- 244. U.S.A.
  • « Culture et spiritualité africaines comme sources de la créativité littéraire : le cas de La reine captive de David Ndachi Tagne », Ethiopiques n° 57-58, Dakar, 1993 ; pp 163-175. Sénégal.

3. Contributions à ouvrages avec comité de lecture :

  • « Calixthe Beyala entre l’oral et l’écrit-cercueil : essai d’analyse du nouveau discours féminin francophone en Afrique noire » in Nouvelles écritures francophones. Vers un nouveau baroque ? sous la direction de Jean Cléo Godin. Montréal, Presses de l’Université de Montréal, 2001, pp. 372-382.
  • « Spiritualité et traditions en Afrique noire comme fondements de la créativité littéraire : le cas de L’homme-dieu de Bisso, Le tombeau du soleil et Pondah » in Littératures francophones , ed. Immaculada Linares, Valencia : Coleccio oberta. Départament de filologia francesa i italiana, 1996, pp. 33-46, ISBN 84-370-2335-1, Espagne.
  • « King Njoya and the Kingdom of Bamum in german – African Relations 1902-1915 » in David McBride, ed. Crosscurrents: African Americans, Africa and Germany In the Modern World ; PennState University Press, 1998, pp 135 – 41, U.S.A.
  • « Orature et poétique de l’immortalité : Chaka et Oveng Ndoumou Obame. Deux héros épiques africains voleurs de feu », in Mélanges offerts à Mudimbe à l’occasion de son 60e anniversaire sous la direction de Kadima Nzuji. CEDRIC-Université de Lovanium Kinshasa. (à paraître).

4. Contributions diverses

  • « L’Afrique des tribus : une diversité au service du développement » in Impact Tribune n°23, pp 5-4.
  • Au seuil de la diaspora : nomades, migrants et apatrides chez Alex Haley, Joseph Zobel et Patrick Chamoiseau , tapuscrit préparé pour les étudiants bilingues de 4ème année. Module : Littératures de la diaspora africaine.
  • Dyslexie et dysorthographie en FLE : l’exemple des anglophones du Cameroun . Tapuscrit préparé pour de la Didactique du FLE en 5ème année
Proverbes africains

La honte tue souvent plus vite que la maladie et l’épée.

Un vieux, même assis voit mieux et loin qu’un jeune debout.

Un baobab ne tombe point sans entraîner dans son sillage des collatéraux.

Si le chien aboie, ce n’est pas parce qu’il est fort, mais parce qu’il a peur.

Quand tu sais que ton voisin est voleur, confie lui tes économies. Tu seras à l’abri.

Le vendeur de chien dit toujours que son chien chasse tout, même l’épervier et la mouche.

Si un jour tu trouves un orphelin dodu sache que la cuisine de ses tuteurs était mauvaise.

Si tu fends la kola dans la poche tu enterreras seul ta mère.

Un bébé qui ne pèse pas lourd trouve toujours quelqu’un pour le porter.

Le rat palmiste ne raconte pas les ténèbres.

Celui qui a tué la perdrix se couche avec la perdrix.

On dépèce le varan au sommet de la colline.

On ne choisit pas la semence dans le grenier d’autrui.

La petite marmite qui va d’étagère en étagère ne tarde pas à se casser.

On ne cache pas sa nudité lorsqu’on accouche.

C’est l’eau qui lave le poisson qui le prépare finalement.

Que les buffles forment leur groupe et les éléphants le leur.

Le pardon est allé prendre l’éléphant au fond du fleuve.

Quand la pluie retourne chez elle, elle insulte l’anus de sa mère.

La parole court plus vite que la lance.
Mots clés